Compte rendu du CHSCT spécifique des terrasses de Flaubert

Un CHSCT spécifique s’est tenu le 13 avril 2018
suite à l’agression d’un patient d’ UHR sur un aide soignant de nuit.
Après avoir fait le point sur les circonstances de cet accident, il était
nécessaire de revoir les mesures de sécurités des agents sur des postes
isolés
. L’utilisation des DATI ainsi que leur nombre vont être réévaluer : le nombre de DATI sera augmenté au nombre de 12 et le système de perte de verticalité sera étendu à tous les DATI.
Une formation pour l’utilisation va être mise en place rapidement en attendant la livraison des appareils dans 2 / 3 mois.
Le document spécifique DATI élaboré à HPJ sera un point d’appui pour les Terrasses de Flaubert.
La CGT a demandé un bilan des formations effectuées depuis le dernier CHSCT  exceptionnel de novembre 2013 ( agression d’une AS en UHR). : gestion agressivité, formation pathologie Alzheimer, formation sur la base de celle effectuée pour les chambres carcérales en MCO et dispensée par un psychiatre…
La CGT a demandé :
* Que soient renouvelées les formations spécifiques à la prise en charge des patients en UHR,
* Une présence plus soutenue des cadres et médecins auprès des équipes de nuit pour échanger sur les soins en UHR et présentations de cas cliniques en direct avec les équipes de nuit plutôt que par retransmission des équipes de jour.
Des formations de courtes durées mais répétées vont être mises en place sur les gestes de sécurité à tenir par les soignants.
La formation ASG (assistant soins gérontologie) impliquera le fait de travailler en UHR pour les prochains formés (mise en place de contrat) sachant que le travail en UHR reste sur la base du volontariat.
Pour le bien être des patients et la sécurité des agents , il est convenu que la polyvalence sur tous les étages est un frein à la prise en charge optimum des patients
La CGT a rappelé que depuis l’ouverture des Terrasses de Flaubert , elle s’était toujours opposée au poste isolé et elle a renouvelé la demande de création d’un deuxième poste la nuit sur chaque UHR.
Les patients et les agents le valent bien !
Pas de crédit pour augmenter le nombre de postes.
Combien sommes nous à vivre cette situation intolérable au quotidien par manque de soignants et de matériel pour soigner nos aîné-e-s?
Nombreux!
Et nous le serons aussi dans la rue le 19 avril 2018!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *