19 avril 2018

Revendications nationales :
* Abandon de la « territorialisation » de l’offre de soins, des GHT et des restructurations.
* Arrêt des fermetures de lits et des suppression de postes
* L’octroi des moyens budgétaires pour permettre aux établissements sanitaires, médico-
sociaux et sociaux d’assurer leur missions de service public, d’investir, d’embaucher et de
titulariser nos collègues contractuels.
* Abrogation des ordres professionnels
* Ouverture de vraies négociations sur les carrières et les grilles indiciaires, une augmentation urgente des salaires par la revalorisation du point d’indic et le rattrapage des
pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat.
* Un plan ambitieux de formation initiale et continue, reconnaissance des qualifications.
* La préservation et le développement d’un service public républicain de Santé et d’Action
sociale sur l’ensemble du territoire garant d’une réelle égalité des soins.
* La résorption de l’emploi précaire.
* L’amélioration des conditions de travail et de vie, le respect des droits et libertés
* La défense et maintien des avantages acquis statutaires, conventionnels et locaux…
* Gagner une réelle égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans la santé et l’action sociale
* l’abrogation du jour de carence.
* L’abrogation de l’article 93 du statut de la FPH qui permet de licencier un fonctionnaire
hospitalier
* La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes
particuliers ainsi que amélioration de la reconnaissance de la catégorie active et de la
pénibilité.
Revendications locales :
* Refus de suppression de postes au GHH
* La mise en stage des contractuels sur tous les postes vacants,
* La valorisation à la hauteur de la durée journalière de service des absences pour accident de travail, maladie professionnelle …et toutes autres absences.
* La suppression de l’inscription à l’ordre infirmier pour être embaucher au GHH.
* Un plan d’urgence spécifique pour la psychiatrie construit avec les professionnels
concernés.
* Le renforcement des effectifs aux urgences MCO à la hauteur des besoins.
* La spécificité du travail de chaque secrétariat
* Des effectifs suffisants pour assurer l’accompagnement et la formation en service des
étudiants.
* Le remplacement de tous les arrêts.
* L’ égalité des chances pour obtenir une mutation interne
*  L’arrêt des assignations abusives lors de grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *